Image 1
Interview | Vincent Marchetti

Grand fan de Liverpool et de Steven Gerrard, Vincent Marchetti rejoint le Gazelec Ajaccio à ses 6 ans et jusqu’à ses 14 ans. Il rejoint ensuite son club de coeur, l’AC Ajaccio. Supporter puis joueur, il jouera une vingtaine de matchs où il marquera 3 buts. Arrivé à l’ASNL pendant l’été 2016, il a la chance de pouvoir jouer avec son grand ami Laurent Abergel à partir de l’été 2017. Il se blesse au mois de novembre et loupe le reste de la (dure et longue) saison.


C’est ta 2ème année à Nancy, avec malheureusement une grosse blessure pour cette année-là. C’est quoi tes aspirations ?

Déjà dans un futur proche par rapport à l’ASNL : commencer à rejouer, c’est le plus important. Après, on verra.


Puis ensuite, dans un futur un peu plus lointain, où est-ce que tu te vois ?

Il faut avoir de l’ambition, si je dois rester je resterai sinon j’espère évoluer.


Un retour en Corse ?

Tout dépend dans quelles conditions. Bien sûr j’aimerai y retourner un jour mais il faudra que ce soit la bonne solution pour le club et pour moi.


La blessure de cette saison t’as très certainement frustré c’est indéniable. Mais comment as-tu vécu cette saison jusque-là ? Comment t’es tu senti au sein de ce groupe et quel rôle as-tu eu ?

J’étais vraiment décalé par rapport aux autres, j’ai passé quatre mois avec un emploi du temps complètement différent même si j’étais là en même temps que les joueurs je ne les voyais pas forcément. Par rapport à eux la relation a été particulière durant ma blessure mais on se connait bien donc je ne me suis pas senti exclu. Mon rôle c’était juste de leur dire de ne pas baisser les bras, de ne pas perdre le moral, de bosser car ils ont leurs matchs à jouer.

“Très agréablement surpris de cette mise en confiance de la part des SFC, du fait que j’étais supporter à Ajaccio, que je suis devenu joueur mais que je suis resté proche d’eux.”


As-tu hâte de jouer un éventuel derby l’année prochaine ?

Oui j’ai hâte. Je me dis que ce derby il est spécial. Le dernier que j’ai joué, le 4-0 à domicile, c’était le top.


Quelle relation as-tu avec Laurent Abergel ?

C’est un peu différent par rapport à Ajaccio car aujourd’hui il est marié donc on se voit beaucoup moins mais la relation reste la même, en amitié c’est fusionnel. Je suis content de l’avoir retrouvé ici bien sûr, ça fait un repère.


Son départ induirait-il le tien également ?

Rien à voir. C’est bien tombé qu’il soit arrivé ici mais ça aurait été dans un autre club, j’aurais été content pour lui.


Avec qui t’entends-tu le mieux sur le terrain ?

Laurent Abergel. Cette complicité ressort sur le terrain. L’envie de se donner pour l’autre. On joue au même poste. Pas besoin de se parler, on sait que l’autre va être derrière. Tu ne joues plus pareil.

“54. Comme le nombre de matchs pro qu’il a joué en L2 et L1 avec l’AC Ajaccio et l’AS Nancy Lorraine”


Que penses-tu des supporters Nancéiens ? (ndlr : il est venu en tribune Piantoni avec le Saturday FC le 7 septembre contre Valenciennes)

Très agréablement surpris de cette mise en confiance de la part des Saturday FC, du fait que j’étais supporter à Ajaccio, que je suis devenu joueur mais que je suis resté proche d’eux (les supporters). On a eu cette proximité à Nancy également. Déçu par la suite par certaines réactions de la part du SFC notamment. Je suis obligé de comprendre la déception des supporters, tu descends de L1, tu fais une saison très compliquée mais il y a eu des matchs qui étaient très difficiles et parfois ils ont creusé avec nous au lieu de nous relever. Ça reste un bon groupe évidemment. On peut discuter avec eux, je suis monté dans le Kop et c’était sympa. La relation avec eux est bonne.



FansOfNancy by Juliette Schang


Fans Of Nancy vous propose au quotidien des informations sur la vie du club et son actualité ! Rejoignez-nous désormais sur les réseaux !

Suggestions d'articles

SEMAINE SPECIALE CDL - Pablo Correa

Pour terminer cette semaine de fête et de souvenir, nous vous proposons une interview de Pablo Correa.

SEMAINE SPECIALE CDL - Jonathan Brison

Retour avec Paprika, buteur en demi-finale, sur le parcours de l'ASNL en Coupe de la Ligue.

SEMAINE SPECIALE CDL - Sébastien Puygrenier

Retour sur la Coupe de la Ligue avec Sébastien Puygrenier, expulsé lors de la finale.

0 commentaire

Connectez vous dès maintenant pour commenter !