Image 1
ASNL vs LBC (1-3) | Il y a du boulot !

© Crédit Photo Janelle Menut


  Le film du match


L’avant match
Pour sa dernière de la saison dans son stade Marcel-Picot, l’ASNL reçoit la Berrichonne de Châteauroux. Pas encore mathématiquement maintenus avant la rencontre, les visiteurs du soir viennent le couteau entre les dents, les Nancéiens étaient prévenus, et pourtant…


Première mi-temps
La fête était belle dans les travées de Marcel-Picot. Le tifo déployé pour le Saturday FC en guise de teasing de leur 15ème anniversaire rappelle que Nancy vivra quoi qu’il arrive. Et ça, c’est pas du luxe. Côté terrain, Pablo Correa prépare la saison prochaine en faisant des essais et une revue d’effectif. Alors qu’une première annonce donnait Cheikh Touré et Jonathan Rivas titulaires ensemble, un contre-ordre a envoyé Lamine Cissé à la place de Rivas, chienne de vie… Sur la composition, le coach nancéien aligne un 4-2-3-1 tout neuf, pas forcément suivi d’effets. Dès l’entame du match, les Castelroussins étouffent des Nancéiens étonnamment dépassés par les événements. Sur une superbe frappe à l’entrée de la surface, Tony Njiké profite de la passivité des défenseurs nancéiens pour ouvrir le score. (0-1, 4’).

Pas forcément réveillés par cette punition d’entrée et cette nouvelle mauvaise entame de match, les Nancéiens vont se faire punir une deuxième fois. Sur un corner tiré au second poteau, un Berrichon remet la balle au centre, Thiemoko Diarra double la mise sur une frappe imparable. (0-2, 16’). Sur ces deux occasions, la défense laisse Marco Giagnorio, titularisé pour ce match, bien seul. Bien que Nancy tente de se remettre la tête, à l’image de ce raté inexplicable de Gromat (19’) à l’endroit, les Lorrains vont subir un nouveau coup de massue. Sur un but venu d’ailleurs, Landry Nomel profite du fait que Giagnorio soit un peu trop avancé pour décocher un lob de 25 m. La messe est dite. (0-3, 36’) La réaction tarde à se faire sentir. La mi-temps intervient alors que Nancy est sans solution face à une équipe castelroussine qui maîtrise son sujet, sans forcer son talent.


Seconde mi-temps

A l’entame de cette seconde période, Pablo Correa lance les grandes manœuvres. Il a avoué lui-même “s’être trompé sur la composition de départ”, on ne lui en veut pas. Entrent en jeu Jonathan Rivas, Gaëtan Bussmann et Louis Carnot à la place de Gromat, Pellegrini et Tayot. La réaction arrive très vite, la vivacité de Nangis et la complémentarité de Rivas et Touré font vite mouche. Bien lancé par une superbe verticale de Mazou-Sacko, Cheikh Touré profite d’une mésentente de la défense des visiteurs pour marquer un but qui donne de l’espoir à tout un stade. (1-3, 54’) Malheureusement, cet espoir va être douché par des Berrichons bien en place, la maladresse des Nancéiens et un arbitrage (une fois de plus) médiocre. A l’image de cette prise de catch sur Bussmann de Brice Cognard, le gardien castelroussin, qui est venu percuter avec ses deux poings le crâne du cadre nancéien. (79’) Pas suffisant pour siffler pénalty pour Gabriel Henry, qui devrait envisager une reconversion en arbitre de la PFL. (79’) On retiendra quand même la réaction des Nancéiens qui ont montré un tout autre visage dans cette seconde période. Nancy s’incline et se rend compte des chantiers qu’il y aura à mener pour envisager une montée en Ligue 2 la saison prochaine.


Le coup de  de FansOfNancy


Il va assurément au public. Vous avez été le douzième homme dont cette équipe avait besoin pour se sortir de la mauvaise passe de début de saison. Avec cette équipe, vous avez vibré, râlé, mais surtout chanté à en perdre la voix. Alors, pour eux, pour le club, merci et à la saison prochaine. Les adversaires sont prévenus, le stade Marcel-Picot sera une forteresse imprenable !


Le chiffre


23

Avec la défaite contre Le Mans (3-6) et celle contre Châteauroux c’est la première fois depuis 23 matchs que les Nancéiens enregistrent deux défaites de suite à domicile.


Le tweet du match



 La réaction des coachs


P.Correa : « On n’arrive pas à comprendre cette première mi-temps. Il ne faut surtout pas faire comme si elle n’existait pas, au contraire. Cela nous doit servir dans l’évaluation du groupe en vue de la construction de la saison prochaine. C’est l’une des plus faibles mi-temps réalisées par l’équipe depuis qu’on est là, avec Adrian (Sarkisian). On a fait beaucoup trop de cadeaux à l’adversaire. Si j’ai fait trois changements à la pause, c’est que je me suis trompé dans la composition d’équipe au départ. On a montré un autre visage en seconde période, sans prendre de buts. Mais c’était trop compliqué avec trois buts de retard. On ne peut pas marquer trois buts à chaque fois pour espérer quelque chose. »


A.Sibierski : « La Berrichonne est maintenue ce vendredi soir et c’est un grand soulagement, pour les joueurs, pour les salariés, pour les supporters… On a bien fait de s’imposer parce que les équipes de derrière ont pris des points. On ne s’est pas caché, on n’a pas eu le pied qui tremble. On a réussi une superbe première mi-temps. Les changements de Pablo (Correa) ont fonctionné en seconde période, ça nous a posé des problèmes. Mais on est parvenu à rester assez solide. »


 Et le dernier match ?


Nancy se déplace à Villefranche (13e) qui peut encore espérer bénéficier d’un repêchage administratif. Pour les Nancéiens, finir en beauté serait parfait et permettrait de partir en vacances l’esprit léger, même si, on le sait, le boulot est déjà fait.


Fans Of Nancy vous propose au quotidien des informations sur la vie du club et son actualité ! Rejoignez-nous désormais sur les réseaux !

Suggestions d'articles

Un exploit « à la nancéienne »

Retrouvez dès à présent un résumé de la victoire en demi finale de nos U18R1 qui vont porter les couleurs de l'ASNL au stade Pierre Mauroy face à l'OM.

USAMSM vs ASNL (0-3) | Ça valait le coup d’attendre !

Retour sur la 32 journée de championnat de National 1 qui a vu s'opposer l'US Avranches et l'AS Nancy Lorraine.

ASNL (3-6) LMFC : Jeu, set, et saison terminée !

Retrouvez le résumé de la J31 de National 1 saison 2023/2024 entre l'ASNL et LMFC.

0 commentaire

Connectez vous dès maintenant pour commenter !

Derniers articles

Articles populaires