Image 1
RED vs ASNL (1-1) | C’est Walidé !

© Crédit Photo Quentin Levasseur


  Le film du match


L’avant match
En déplacement chez le leader, les hommes de Pablo Correa cherchent à atteindre les 42 points synonymes de maintien officiel, malgré un effectif décimé par les blessures. Invaincus chez eux, les Audoniens ont déjà un pied et demi en Ligue 2.


Première mi-temps
Après avoir pu admirer mon collègue Nicolas Claude briller de mille feux sur FFFtv pour parler de l’association, c’était l’heure du choc ! Devant la centaine de supporters nancéiens et un stade Bauer clairsemé, M. Rosier donne le coup d’envoi. Les deux équipes ne se sont pas regardées et ont donné un aperçu de l’intensité qui allait rythmer ce match plaisant. Très rapidement, les Audoniens font valoir leurs qualités offensives. Sans un Martin Sourzac impérial dans ses buts, l’addition aurait pu être salée. Par trois fois, il sort des frappes des attaquants du Red Star. (11’, 17’, 21’). Comme souvent, Nancy sort la tête de l’eau grâce à son jeu en transition. Emmenés par un milieu transfiguré par la première titularisation de Nonnenmacher et l’affirmation de Mazou-Sacko, les Nancéiens ressortent proprement les ballons. Avec Alassane Diaby en patron, les Rouge et Blanc ont eu une solidité et ont donné du fil à retordre au meilleur collectif du championnat. (Vraiment ?) Quand on voit la combativité des joueurs hier soir et leur abnégation dans les duels, on se dit que le meilleur collectif jouait peut-être en blanc. Peu importe. Sur un superbe une-deux, Bouabdeli et Rivas prennent de vitesse la défense audonienne. Sur un service de son partenaire, Jonathan Rivas ne peut mieux faire qu’une frappe écrasée sur Beunardeau (29’). Le temps fort nancéien se poursuit avec de nombreuses tentatives qui manquent de tranchant. Lenny Nangis donne le tournis sur son côté gauche et Delos à l’opposé met le feu aux adversaires. Au terme de la première mi-temps, on se dit que cette équipe sait élever son niveau de jeu quand le besoin se fait sentir, même avec un changement de système. Pas de but, mais on assiste à un match d’une énorme qualité entre deux équipes séduisantes.


Seconde mi-temps

Au retour des vestiaires, l’entrée du meilleur buteur audonien, Hacène Benali, va changer le visage offensif des hommes d’Habib Beye. La rencontre est plus hachée avec des fautes qui se multiplient notamment côté lorrain. Jonathan Rivas et Shaquil Delos sont avertis successivement (50’, 52’). Si Bouabdeli profite d’une errance dans la défense adverse, il ne parvient pas à cadrer et trouve le petit filet extérieur. A l’heure de jeu, Gaëtan Bussmann va se faire prendre par une ruse de Benali. Au duel à l’épaule, les deux joueurs tombent alors que le joueur de l’étoile rouge avait perdu le contrôle du ballon. Eddy Rosier désigne le point de pénalty au grand désarroi des Nancéiens. Il fallait bien ça pour battre Martin Sourzac… Hacène Benali le transforme par un contre pied tout en finesse (61’) Avec trente minutes restantes, tout reste possible pour les visiteurs du soir. La réaction ne se fait pas attendre, sur un deuxième ballon, Maxime Nonnenmacher envoie une mine sur la barre et fait trembler tout Bauer. (66’) Deux minutes plus tard, Walid Bouabdeli, qui a profité de l’absence de Touré notamment, répare l’affront. Sur un centre d’un Nangis des grands soirs, il opte pour une madjer. Beunardeau ne parvient pas à la contrôler, l’attaquant algérien finit le travail en poussant le ballon dans les filets d’un pointu. (68’) Nancy égalise et que c’est mérité pour le transfuge de National 3 ! L’un des grands bonhommes de cette partie est forcé de quitter ses partenaires pris de crampes. Nonnenmacher laisse sa place à Louis Carnot, si on creuse plus dans l’effectif, on trouve du pétrole sûrement. Ensuite, Gromat remplace Bouabdeli (78’) et Farade et Tacafred entrent en jeu pour solidifier la structure nancéienne (86’). Entre temps, ce diable de Benali a fait trembler Sourzac d’une enroulée somptueuse, qui à l’instar de la frappe de Nonnenmacher, a fait trembler la transversale (82’), un partout là aussi. A l’image de son investissement dans l’effectif, Kévin Farade a effectué une entrée fantomatique. On a même vu Carnot presser le gardien à sa place. Et même quand Beunardeau est surpris par le terrain détrempé et manque son contrôle, Farade est encore en retard. (90’) Comme à l’aller, Nancy tient le leader en échec et peut se satisfaire de ce point ramené de Bauer, surtout vu le nombre d’absents parmi nos titulaires.


Le coup de  de FansOfNancy


Comment ne pas parler du match de patron de Lenny Nangis ? Percutant, présent dans les duels et véritable poumon de l’équipe, l’ailier gauche du soir a posé beaucoup de problèmes à son adversaire du soir. Après, je sors une individualité parce qu’il le faut, mais ce soir on a vu un collectif, des mecs qui se battaient les uns pour les autres, sans état d’âme. Mon petit doigt me dit que Pablo Correa est derrière cet état d’esprit combatif qu’on a vu hier soir.


Ce qu'on aimerait voir au prochain match


Une plus grande efficacité : Certes, on peut se satisfaire du point pris à Bauer, mais notamment sur la première mi-temps, les hommes de Correa peuvent ouvrir le score. Si l’on peut trouver une circonstance atténuante, le jeu des chaises musicales devant n’aide pas à la formation d’automatismes dans l’équipe.

Le retour des titulaires ! Allez, on vide l’infirmerie. Les remplaçants font un taf monstrueux, l’occasion de souligner l’intérim de Carlier à la place de Pellegrini, de capitaine Bussmann à la place de Tayot, de Nonnenmacher et des autres. L’absence de Touré s’est faite sentir hier soir, mais c’est ainsi.

Nonnenmacher, encore : La sortie du groupe de Camara peut donner une opportunité à Maxime Nonnenmacher, auteur d’une performance remarquée hier soir. Et si c’était lui le remplaçant de Teddy Bouriaud pour cette fin de saison ?


Le chiffre


1

On commence à être habitués, mais Nancy est difficile à jouer. La preuve, Nancy est la seule équipe à avoir tenu en échec le leader sur la saison. Sur le même score à chaque fois : 1-1.


Le tweet du match



Merci à Emmanuel Moine et toutes les équipes de FFFtv, de nous avoir fait regoûter à une retransmission digne des plus grandes affiches de Ligue 1. Chapeau messieurs !


 La réaction des coachs


P.Correa : « Je pense que les spectateurs ont apprécié le match autant que nous sur le banc. C’est un bon match nul. Il faut deux bonnes équipes pour faire un bon match. Je suis bien content de mes joueurs qui ont fait jeu égal avec le leader du championnat à domicile. Si on avait gagné ce match, on n’aurait pas dit que c’était volé… On a réussi une très bonne première mi-temps mais on a manqué d’efficacité devant le but. On a été mené en seconde période mais on a su revenir. On n’a jamais abdiqué. En novembre, si j’avais dit qu’on ferait notre 40e point ici au Red Star au mois de mars, tout le monde m’aurait pris pour un fou total… »


H.Beye : « Très satisfait de la prestation de mes garçons sur ce match-là. Lorsqu’on regarde le contenu du match, on se rend compte que Nancy a aussi eu beaucoup d’opportunités. On a montré de la personnalité face à cette équipe de Nancy qui n’est pas pour rien 4e de ce championnat. Depuis que Pablo (Correa) est arrivé , l’ASNL pratique un football très offensif, avec de fortes qualités athlétiques. Les Nancéiens nous ont posé des problèmes mais nous avons également montré un beau visage. »


 Et le prochain match ?


C’est le match pour walider le maintien (j’adore ma vanne). Enfin, Nancy est autorisé à jouer le samedi soir. L’adversaire, le GOAL FC reste sur quatre défaites à l’extérieur et joue son maintien. Attention à la bête blessée, même si avec cet ASNL, plus grand chose ne peut arriver, surtout avec un Picot des grands soirs qui a permis aux Nancéiens d’aller y chercher six victoires d’affilée.


Fans Of Nancy vous propose au quotidien des informations sur la vie du club et son actualité ! Rejoignez-nous désormais sur les réseaux !

Suggestions d'articles

ASNL vs LBC (1-3) | Il y a du boulot !

32ème journée et deuxième défaite consécutive à Picot malgré un public extraordinaire encore une fois...

Un exploit « à la nancéienne »

Retrouvez dès à présent un résumé de la victoire en demi finale de nos U18R1 qui vont porter les couleurs de l'ASNL au stade Pierre Mauroy face à l'OM.

USAMSM vs ASNL (0-3) | Ça valait le coup d’attendre !

Retour sur la 32 journée de championnat de National 1 qui a vu s'opposer l'US Avranches et l'AS Nancy Lorraine.

0 commentaire

Connectez vous dès maintenant pour commenter !

Derniers articles

Articles populaires