Janvier 2018 – Janvier 2021 : 3 ans d’interviews !

Voilà trois ans déjà que l’aventure des interviews a commencé sur notre site ! Trois années riches en émotions footballistiques, en articles et interviews ! En quelques chiffres, depuis sa création il y a 3 ans, le site c'est : plus de 250 000 visites ; plus de 110 000 visites rien que sur ces 12 derniers mois ; et l’article qui vous a le plus fait réagir a été l’interview croisée des anciens (Cuffaut, André Luiz, Nguemo,…) qui réagissaient à l’annonce de la DNCG qui rétrogradait l’ASNL en National [outch]. Presque 19 000 lecteurs : quasiment un Picot rempli. Incroyable pour nous !  

Alors, merci à vous tous pour ce bilan exceptionnel. Jamais on n’aurait pensé atteindre de tels chiffres ! Pour fêter cet anniversaire, j’ai décidé d'inverser les rôles. Je vous ai proposé, sur nos différents réseaux sociaux, de me poser des questions relatives aux interviews. D’abord : merci à vous d’avoir joué le jeu. Maintenant, place aux questions, qui seront, vous le verrez, ponctuées de petits messages et témoignages d’anciens interviewés !  

 

Comment se déroule une interview de A à Z?  

D’abord, il y a une phase de réflexion : qui interviewer, dans quel but, pour lui faire dire quoi ? J’essaie de coller à l’actualité du club, quand c’est possible. Ensuite, deux cas de figure se présentent. Je contacte les joueurs sur les réseaux sociaux. Certains répondent plus facilement que d’autres ! Quand ce n’est pas possible de passer par les réseaux sociaux, je peux compter sur l’aide d’Emmanuel Lafrogne, le responsable médias du club, que je remercie infiniment au passage. Il va directement voir les joueurs pour moi et on cale les dates ensemble. Dans le meilleur des mondes, je viens en forêt de Haye pour faire l’interview. Et dans ces cas-là, j’ai un micro qui enregistre toute la conversation et mon inévitable combo carnet-stylo pour prendre des notes. Il m’arrive aussi de faire ça par téléphone ou par messages interposés. Mais rien de tel qu’un bon face à face, c’est bien plus facile de rebondir sur les questions et ça se sent dans le contenu de l’interview. Malheureusement, en ce moment, c’est un peu compliqué...

 

As-tu déjà essuyé un ou des refus ?

 C’est quand même assez rare, mais il y a d’irréductibles timides qui refusent toujours actuellement que je les interviewe... *suivez mon regard*

 

Quelle a été ta première interview ? 

Ma première interview, c’était celle de Nabil El Yaagoubi, le stadium manager de Marcel Picot. A l’époque, on avait fait le bilan de son épopée à l’Euro 2016 et on avait mis en lumière ses fonctions au sein du club. Un bien bon moment et une excellente façon de lancer les interviews avec un homme de l’ombre qui ne compte pas ses heures !

D’ailleurs... Un message de... Nabil El Yaagoubi !

Sur le site et les réseaux de Fans of Nancy, ce qui est sûr c’est que, souvent, quand il y a une grosse info, une grosse rumeur qui circule, même dans les bureaux, on regarde sur Fans of Nancy car vous êtes souvent bien informés. Les informations sont souvent chez vous avant d’être chez les autres.

Te concernant Juliette, je dirais : “Juliette Schang, une future grande !” ça fera sourire ceux qui te connaissent...

Et puis en parlant de cette première interview... Le fait de me replonger, pour cet article spécial, dans l’interview qu’on a faite il y a trois ans, ça me replonge dans cette épopée de l’Euro 2016. J’ai presque envie de faire une analogie : ça m’a permis de revivre des moments qui ont été forts et quelque part j’ai envie de penser ou d’espérer que dans un avenir on pourra vivre des émotions positives comme celles-ci avec l’AS Nancy Lorraine. J’ai vécu plein de choses enrichissantes et j’espère que l’avenir de l’ASNL pourra se conjuguer avec ces mots-là ! Je n’avais pas parlé de Nice à l’époque. J'étais référent pour Marseille et Nice. Donc j’ai aussi fait des matchs à Nice. J'ai aussi souvenir d’un Belgique-Suède. Les supporters étaient tous bras-dessus bras-dessous. Est-ce qu’on verra un jour la même chose ailleurs ?

 

Comment imaginez-vous le futur du blog et des interviews ? Peut-on, par exemple, s'attendre à un format d'interviews podcasts ?

 D’abord, je vais souhaiter que notre ascension continue sur le blog, et que vous soyez toujours plus nombreux à nous lire et à nous suivre sur les réseaux sociaux. Pour l’avenir des interviews, effectivement, on a commencé un peu à réfléchir à faire des formats podcasts. Ce serait un bon moyen de se développer et un bon challenge... C’est un concept sur lequel on va certainement travailler pour les saisons à venir. Pourquoi pas quelques épisodes de test la saison prochaine...

 

Quelle est la différence entre une bonne interview et une mauvaise interview ? Est-ce comme pour les chasseurs ? 

Un journaliste, sans son micro, sa caméra ou son stylo, serait perdu ! Alors non, ce n’est pas comme pour les bons chasseurs qui savent chasser sans leurs chiens...

Pour moi, une bonne interview, c’est quand j’ai répondu à mon angle (la question qui m’a poussé à aller interroger mon sujet) et que j’ai su insuffler une bonne dynamique. A contrario, une mauvaise interview c’est quand je rentre chez moi et que je me rends compte, en la relisant ou en la réécoutant, que je n’ai pas réussi à donner la dimension que j’avais imaginée !

 

Un message de... Martin Sourzac !

Bonjour à tous ! Je tenais à vous féliciter pour votre travail au quotidien sur Fans of Nancy qui permet aux supporters de l’ASNL de suivre l’actualité du club en temps réel. Les interviews que tu réalises, Juliette, auprès des joueurs, sont très complètes et permettent de garder le lien entre joueurs et supporters. C’est très important surtout en ce moment avec la crise sanitaire et notre stade Marcel Picot complètement vide. Je te souhaite, et souhaite au reste de l’équipe de Fans of Nancy, beaucoup de plaisir et de réussite pour la suite et j’espère que la communauté va continuer à augmenter !

 

La personnalité d’un joueur qui t’a vraiment surpris ? Pourquoi ? 

Je dirais que c’est Abdelhamid El Kaoutari. C’est d’ailleurs le dernier joueur que j’ai pu rencontrer en forêt de Haye, en février dernier, avant “vous-savez-quoi". Je pensais que c’était un joueur assez réservé. Je vous laisse imaginer ma surprise quand je suis repartie après quasiment une heure d’enregistrement au micro et plusieurs pages de notes. Il a été très bavard... Et la conversation a été ponctuée de pas mal de rires !

 

Quel est le joueur le plus sympa à interviewer ? Et inversement le pire ?

 Il n’y a pas de meilleur ou de pire type de personnes à interviewer. Si certains sont très peu à l’aise, c’est à moi de les mettre à l’aise et en confiance. Bien évidemment, j’adore avoir des bavards ! Mais c’est parfois aussi un piège. Il faut trouver le juste équilibre et avoir une écoute dite “active” pour pouvoir faire ressortir ce qui est vraiment important.  

 

Ton plus gros fou rire en interview ? 

Le jour de l’interview de Grégoire Lefebvre... Qui n’était absolument pas prévue ! J’étais venue en forêt de Haye pour interviewer Saliou Ciss sauf que ce jour-là, il s’était blessé à l’entraînement et était parti à l’hôpital. Emmanuel Lafrogne m’avait alors gentiment proposé d'interviewer Grégoire Lefebvre à la place. J’ai bien évidemment accepté ! Mais ça voulait dire que je n’avais aucun angle ni aucunes questions préparées pour lui. J’étais plongée dans mes pensées en salle de presse quand un certain Vagner a débarqué. Un autre journaliste était présent et l’attendait déjà depuis 45 minutes en tapant du pied et en lançant des regards assassins à la porte... Les regards assassins se sont ensuite dirigés vers Vagner. Lorsqu’il est entré dans la salle de presse, il n’a vu que moi. Il s’est automatiquement dirigé vers moi, pour me saluer et discuter, dans toute la sympathie qu’on lui connaît bien. Le journaliste pétait littéralement un plomb dans son coin et dirigeait ses regards assassins sur ma propre personne. Le fou rire nerveux a été difficile à contrôler...

 

La question piquante que tu rêverais de poser ? 

Ce serait une question pour Pablo Correa... A quel point a-t-il regretté ses propos sur Chernik, notre “gardien en bois”, à l’époque ? Je me suis toujours demandé ce qu’il avait bien pu penser après cet épisode télévisuel plutôt dramatique.  

 

Un message de... David Cosenza !

Continue à bosser comme tu le fais, aussi bien en radio et à l’écrit, en gardant ton côté objectif même si ce n’est pas souvent la vérité vraie dans ce métier !

 

Est-ce que Fans of Nancy a déjà subi des pressions du club pour faire retirer ou reformuler des articles ou interviews ? 

Absolument pas ! On n’a jamais eu de problèmes concernant les articles ou les interviews, que ce soit de la part du club ou des joueurs. Au début, je proposais aux joueurs de relire les interviews, juste au cas où. Après, j’ai arrêté, car je n’en voyais pas l’utilité. Il ne faut pas oublier que nous sommes complètement indépendants du club !  

 

Tu as évoqué pas mal de sujets avec le SFC dont la polémique de l’épisode homophobie et huis clos. Comment as-tu pu traiter ce sujet sans prendre parti, alors que tu nous connais (disons la vérité), et surtout que toutes les choses négatives avaient déjà été racontées sans enquêter ?  

Le fait que je vous connaisse, et plus particulièrement toi, David, qui a posé la question, a en effet été une “contrainte” sur cet article-là. Parce-que de l’affect rentrait dans cette histoire : d’abord, l’affect par rapport au groupe, qui se retrouvait à ce moment propulsé dans les médias nationaux avec une image très négative, et puis l’affect par rapport au monde ultras, que j’apprécie. Mais j'ai fait de la contrainte une force : grâce à notre proximité, j’ai pu avoir votre version des faits. Cet article était divisé en deux parties : une tribune, écrite de ma plume, et l’interview. J’ai pris parti dans la tribune. Forcément, une tribune, tu y donnes ton avis... Mais dans mes souvenirs, j’avais essayé au maximum de rester objective et d’enquêter afin de fournir des données chiffrées et des arguments qui étayaient mes propos. C’est là que demeure la frontière, trouble, entre neutralité, objectivité, et le rôle du journaliste qui navigue parfois à vue !  

 

Un message de... Baptiste Valette !

Tout d’abord je voulais te remercier, Juliette, pour toutes les interviews que tu as pu faire au sujet de Nancy, dont les miennes. J’ai trouvé que c’était super sympa et super bien construit. Des interviews avec des questions originales, qui sortent de l’ordinaire et j’ai vraiment apprécié répondre à tes interviews à chaque fois. Mon ressenti par rapport à ton travail et à la manière dont tu peux aborder les interviews est vraiment très positif. Le rapport que tu as avec les joueurs et ton côté supportrice de l’ASNL ajoute aussi à l’aspect positif !  

Concernant le compte Fans of Nancy, c’est pareil, c’est à ton image : vous suivez très bien l’équipe et il y a toutes les informations du club. Le site a la chance d’avoir les interviews au plus proche des joueurs. Je recommande fortement aux gens de te suivre, et de suivre le compte de Fans of Nancy car c’est une belle vision du club !

 

Parmi les anciennes gloires du club, qui aimerais-tu avoir en interview ? 

Ma réponse va rejoindre une autre question qui avait été posée concernant une interview de Jacques Rousselot. Même s’il est un peu tôt pour le considérer comme une “ancienne” gloire du club, j’aimerais vraiment beaucoup pouvoir faire, avec lui, un bilan de ses années ASNL. C’est un personnage emblématique et je suis sûre que ce serait enrichissant tant pour moi que pour tous ceux qui liraient cela... Alors, monsieur Rousselot, si jamais vous passez par ici...  

 

Un ex-joueur que tu rêverais d’interviewer ? 

Le premier nom qui me vient en tête c’est Youssouf Hadji. Idole nancéienne de mon enfance et adolescence... Et puis le 2e nom qui me vient, c’est Vincent Muratori. Je regrette fortement de ne pas l’avoir interviewé avant qu’il ne quitte le club. Tout comme Joffrey Cuffaut.

 

Le joueur le plus...

Gentil : J’ai bien envie de dire “tous”... Mais il faut répondre, alors : Martin Sourzac !  

Timide : J’hésite entre Grégoire Lefebvre et Vincent Marchetti...  

Drôle : Je ne l’ai pas interviewé mais c’est sans aucun doute, de mon point de vue, Ernest Seka !  

Bavard : Abdelhamid El Kaoutari, forcément...

 

A quand une interview de Rouliette par un joueur ?

 Ça pourrait être marrant, mais je ne suis pas sûre que ça intéresse grand monde en dehors de mes potes et ma famille ! [rires] Merci pour l’idée en tout cas, je vais transmettre à des joueurs que ça intéresserait, au cas où...  

 

Et c’était la dernière question ! Merci à tous pour votre participation, merci à Nabil, David, Martin et Baptiste pour leurs messages, et merci à vous de faire vivre, grâce à vos lectures, vos partages et vos commentaires, notre site et nos réseaux sociaux !  

A très bientôt pour de nouvelles interviews et de nouveaux articles, et surtout, allez Nancy !



Fans Of Nancy vous propose au quotidien des informations sur la vie du club et son actualité ! Rejoignez-nous désormais sur les réseaux !

Suggestions d'articles

Hugo Constant, des travées aux cages de Picot

Né à Nancy, formé à Nancy, et titulaire pour la première fois en championnat officiel avec Nancy : samedi dernier, Hugo Constant a bouclé la boucle. Avec, à la clé, un clean sheet : départ parfait pour le lorrain.

Interview | Baptiste Valette

Retour sur ces derniers mois avec le gardien numéro 1 de l'ASNL

Interview - Rosario Latouchent

Interview de Rosario Latouchent, le jeune latéral polyvalent et deuxième recrue de l'AS Nancy Lorraine !

0 commentaire

Connectez vous dès maintenant pour commenter !