Interview | Stéphane Lamaix le président de l'association des Socios

Dernier entretien consacré à la décision de la DNCG envers le club. Stéphane Lamaix, président de l'association des Socios revient sur la situation actuelle de l'ASNL.

Quelle réaction tu as eu en apprenant la décision de la DNCG ?

On s’attendait à ce que la DNCG prenne une mesure contre l’ASNL car les finances sont dans le rouge depuis quelques saisons. Lorsque la nouvelle est tombée au soir du 12 juin le ciel nous est tombé sur la tête. Il y a quelques semaines on respirait après le maintien obtenu contre Metz, et un mois après nous revoilà de nouveau dans la tourmente. Quand on est supporteur de l’ASNL il faut avoir le cœur bien accroché

Est-ce qu’une descente en national t’effraie pour la survie du club ?

La réponse est oui. Comment ne pas être inquiet pour son club en cas de descente en National. Dans cette situation, on ne sait pas comment va réagir l’actionnaire majoritaire, Jacques Rousselot. La saison dernière (2017/2018), il avait dit que si le club descendait en National il arrêterait. Que se passerait-il alors derrière ? Il pourrait y avoir un dépôt de bilan qui pourrait déboucher soit sur un redressement judiciaire soit sur une liquidation judiciaire. S’il n’y a pas de repreneur l’hypothèse de la liquidation prévaudrait. Et s’il y a un repreneur il faudrait qu’il puisse emmener tout le monde derrière lui. Dans tous les cas, notre association répondra présente pour épauler l’ASNL. Le supporteur doit être présent dans les mauvais moments aux côtés de son club. Même si ce n’est pas LA solution, il en fait partie.

Est-ce-que cette décision de la DNCG te paraît juste ? Qu’est-ce qu’il faudrait faire pour contrer cette relégation administrative à ton avis ?

La décision de la DNCG est-elle juste ? La DNCG prend ses décisions au regard des documents transmis par le club et, au jour du 05 juin, on peut penser que cette décision est logique. Pour contrer cette relégation en National, il n’y a que deux solutions, soit Jacques Rousselot apporte des garanties, soit le club est racheté. « Juste » une question d’argent…Quand à la vente de joueurs, nous n’en avons pas avec une valeur marchande suffisante.

Avec les autres groupes de supporters, vous avez rencontré le président lundi soir. Quelles étaient vos attentes concernant cet entretien, et surtout, ont-elles été remplies ?

Effectivement, lundi dernier JM Roussier a rencontré l’ensemble des associations de supporteurs. On attendait qu’il nous explique les attentes de la décision de la DNCG et surtout les solutions mises en oeuvre pour y répondre. Nous n’avons pas été surpris de la réponse de JM Roussier, Jacques Rousselot va se porter de nouveau garant. A partir de là, le club réponds aux attentes de la DNCG. Le gendarme financier devrait alors prononcer un encadrement de la masse salariale ce qui constituerait une décision logique mais non pénalisante car JM Roussier l’avait anticipé par un recrutement non onéreux. JM Roussier nous a également annoncé la restructuration du centre de formation qui vient de connaitre deux échecs cuisants avec les relégations de l’équipe réserve et des U19.

Qu’avez-vous dit au président ?

Nous l’avons interrogé sur la mauvaise santé financière du club, sur les raisons, les conséquences et les solutions envisagées. Nous avons fait part des inquiétudes légitimes des supporteurs que JM Roussier a parfaitement comprises. Nous l’avons également informé de notre appel à la mobilisation des supporteurs.

Est-ce que c’est la mort de l’AS qui a été actée mercredi ?

Non, pas du tout. Cette décision de la DNCG a fait l’objet d’un appel devant la DNCG de la FFF. On peut prendre cette décision de la DNCG comme un simple carton jaune. On croit aux arguments et à la diplomatie de nos dirigeants pour éviter le carton rouge.

Admettons qu’on reste en L2. Si tu avais une baguette magique, tu ferais quoi / tu changerais quoi ?

En football il est toujours dangereux de jouer avec des « si ». Néanmoins, si on avait une baguette magique il y aurait tellement de choses à changer. Mais je crois que la première serait d’interdire à Nicolas Holveck de partir du club. Après son départ, de mauvais choix ont été fait à tous les niveaux du club. A ces mauvais choix on a répondu par de nouveaux mauvais choix… L’arrivée de JM Roussier n’est pas la baguette magique mais il a apporté, selon nous, de la sérénité dans le club.

Es-tu de ceux qui pensent qu’il faudrait descendre, repartir à zéro et faire une « Strasbourg » ? Si oui, pourquoi ? Si non, pourquoi ?

Non, pas du tout. Il ne faut pas comparer la situation. Le Racing Club de Strasbourg a été coulé par des non alsaciens. Cela a eu pour conséquence de fédérer toute l’Alsace derrière le Racing. Ils s’en sont sortis ensemble car ils tiraient tous dans le même sens. Ici à Nancy, le bassin de population est plus faible et par conséquence nous avons moins de supporteurs. De plus, les nouveaux droits TV vont accentuer les écarts entre la Ligue 1 et la Ligue 2. D’autres critères rentrent en ligne de compte comme le président,… On peut toujours surmonter un échec à condition de mobiliser les supporteurs, et d’y mettre les compétences et, bien sûr, l’argent.

Enfin, un mot à dire pour les supporters ?

On a envie de leur dire, vivement le 2 juillet ! Nous espérons que cet épisode aura servi de leçon au club et que tout sera fait pour que cela ne se reproduise plus. Notre association va proposer tout au long de cette saison des initiatives afin de faire participer le supporteur à la vie de l’ASNL. Nous invitons donc tous les supporteurs qui se sentent concernés par l’ASNL à nous rejoindre !


FansOfNancy by Juliette Schang

Fans Of Nancy vous propose au quotidien des informations sur la vie du club et son actualité ! Rejoignez-nous désormais sur les réseaux !