Interview | Kevin Hottot, membre de l'ASNL F@NS CONNEXION

Entretien avec Kevin Hottot, membre de l'ASNL F@NS CONNEXION. Retour sur la décision de la DNCG du 12 juin dernier et sur le rendez-vous avec le président Jean-Michel Roussier d'hier soir.

Quelle réaction tu as eu en apprenant la décision de la DNCG ?

C'était évidemment un grand choc. On sait la situation du club difficile sur le plan financier et que chaque saison passée en Ligue 2 est un pas de plus vers le purgatoire, mais on était loin de se douter qu'elle était aussi alarmante. Au vu des éléments de Jean Michel Roussier lundi, c'est néanmoins une décision logique de la part de la DNCG.

Qu’est-ce qu’il faudrait faire pour contrer cette relégation administrative à ton avis ?

Y'a pas de secret, il faut du pognon. Chaque saison passée en Ligue 2 l'est à perte, et fait planer le risque d'une nouvelle décision de ce genre. Pour résoudre l'équation durablement, il n'y a que deux solutions : soit avoir un actionnaire qui a les reins assez solides pour remettre au pot quand ça tourne mal, soit la montée.

Est-ce qu’une descente en national t’effraie pour la survie du club ?

En un mot comme en cent : oui. J'ai le sentiment que le choc serait trop difficile à encaisser pour la direction actuelle, financièrement parlant et Jacques Rousselot ne s'en est pas caché la saison dernière. À moins qu'un repreneur soit assez fou pour payer une ou deux saisons en National « pour voir » et faire remonter le club, mais en plus d'avoir les poches profondes il faudrait du cran. Beaucoup de cran.


Est-ce que c’est la mort de l’AS qui a été actée mercredi ?

Aujourd'hui, on sait que non. Quelques jours plus tôt avec les informations erronées qu'on a pu lire dans la presse (notamment sur l'étendue du trou à reboucher), on pouvait craindre que oui.

Avec les autres groupes de supporters, vous avez rencontré le président lundi soir. Quelles étaient vos attentes concernant cet entretien, et surtout, ont-elles été remplies ?

Du point de vue de l'AFC, on attendait des explications sur les événements qui ont mené à cette situation, des éclaircissements sur certains points (le patient Lenglet pour ne citer que lui), des informations sur le mercato (est-ce que les recrues de début juin restent ?) Et sur ces points, nous avons eu des éléments qui nous permettent d'être confiants.

On attendait également des changements dans l'organigramme du club après cette saison difficile à tous les niveaux avec la relégation de la réserve et des U19. Le président a déroulé son plan, qui était déjà prévu avant la décision de la DNCG, et il nous parait cohérent. On ne va pas parasiter la communication de l'ASNL en déroulant tout ça, mais y'a de quoi être plus serein que l'an dernier.


Qu’avez-vous dit au président ?

On lui a surtout posé des questions pour comprendre la situation et ce qui allait se passer, et lui transmettre les inquiétudes que peuvent avoir les supporters en ce moment, qu'ils soient derrière les buts ou en latérale.

Admettons qu’on reste en L2. Si tu avais une baguette magique, tu ferais quoi / tu changerais quoi ?

Je ferai perdre 10 kilos à Da Cruz. Je ferai signer Hassaini et quelques U18 pro pour éviter qu'on se fasse saigner gratuitement par de plus gros clubs et qu'on puisse capitaliser sur le travail fourni par le centre de formation. Seville rendrait l'argent.

Es-tu de ceux qui pensent qu’il faudrait descendre, repartir à zéro et faire une « Strasbourg » ? Si oui, pourquoi ? Si non, pourquoi ?

J'y crois pas une seconde. En tout cas pas tant que le fossé qui va se construire entre la L1 et la L2 au niveau des droits télé sera ce qu'il sera à compter de la saison 2020/2021. Un 3e de L2 va grimper avec 6 M€ de droits télé en poche, le relégué de L1 viendra lui avec au minimum 30 M€ de droits en poche contre 15-20 aujourd'hui... À moins de combiner un accident industriel d'un côté et une réussite « à la Leicester » de l'autre, la L1 va devenir une ligue fermée avec peut-être 24 prétendants chaque année et il deviendra extrêmement difficile aux accédants de se maintenir tellement l'écart de budget sera monstre.
Ou alors, avec un actionnaire aux poches très profondes et une grosse confiance dans son projet. C'est pas glamour comme vision des choses, mais la vérité c'est qu'aujourd'hui ton classement en championnat est directement corrélé à ton budget. Et sans pognon, mathématiquement tu ne te maintiendras pas.


Concernant les abonnements, comment vas-tu t’y prendre pour encourager tes membres et futurs membres à se carter ? Y aurait-il possibilité de rajouter une/des date(s) après le 1er juillet ?

Il y aura définitivement des dates après le 1er juillet. Ça sera comme d'habitude les samedis de 14h à 17h près de la billetterie au stade. Pour les encourager, c'est bien simple, un abonnement c'est finalement le moyen le plus simple de soutenir l'ASNL.

Cette année, qui est celle de la reconstruction (pour de vrai cette fois, en tout cas on espère), on espère voir du beau jeu, on a recruté un attaquant qui a fait ses preuves, l'effectif est remanié en profondeur, pour la première fois depuis un long moment on a l'impression que les choses ne sont plus faites dans la précipitation mais qu'au contraires elles sont réfléchies... On ne va pas s'enflammer en misant sur une montée directe, mais y'a vraiment moyen de voir quelque chose de plus bandant que le début de saison dernière. Et puis si on doit quand même se taper quelques purges, plus nombreux on sera en tribune, mieux elles seront supportables.


Enfin, un mot à dire pour les supporters ?

Oubliez cette histoire de DNCG, elle sera réglée, et on a vraiment une belle saison qui se prépare si on reste sur l'élan de janvier, et du dernier match à domicile.


FansOfNancy by Juliette Schang
Source photo : asnl.net

Fans Of Nancy vous propose au quotidien des informations sur la vie du club et son actualité ! Rejoignez-nous désormais sur les réseaux !